Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour optimiser et faciliter votre navigation sur notre site. À partir de vos habitudes de navigation, nous pouvons améliorer nos services et vous offrir une meilleure expérience d'achat.

Pour en savoir plus, consultez notre politique en matière de cookies.

BLOG DE MONTAGNE | CONSEILS

Comment choisir votre harnais pour l’escalade et les activités en montagne

Un harnais pour chaque activité: escalade, alpinisme, canyoning, spéléologie...
Le harnais : un élément fondamental pour l’escalade et l’alpinisme. Photo: Álvaro Lafuente

Les harnais sont une partie incontournable de l'équipement de sécurité pour la montagne et l'escalade. Ils permettent de nous intégrer pleinement dans le processus de sécurité et de protection lors de ces activités.

Au premières heures de l’alpinisme et de l’escalade (jusqu’à beaucoup plus tard même), les alpinistes et les grimpeurs attachaient une corde à travers différents systèmes. Cependant l’efficacité, surtout lors d’une chute en vertical, laissait à désirer. Il faut bien le dire, le système de fixation était peu confortable. Mais l’intérêt à l’époque, était d’éviter de plus lourdes conséquences.

On considère souvent que le premier harnais pour l'alpinisme et l'escalade fut celui conçu par René Desmaison en 1959, prenant la forme du corps et inspiré du parachutisme. Pour trouver le premier baudrier à la taille, très courant actuellement, nous devons remonter à 1970, lorsque Don Whillans en a conçu un pour l'expédition britannique à Annapurna.

Vu sous cet angle, et comparé aux piolets, crampons, cordes, mousquetons, etc., on voit qu'il s'agit d'un équipement dont l’apparition est très récente dans le monde de la montagne. Cependant, aujourd'hui, il serait impossible d'imaginer l'alpinisme et l'escalade sans eux. Les améliorations de la chaîne de sécurité en généralont permis, par exemple, que les degrés des parcours en escalade sportive (et avec lui celui d'escalade classique et d'alpinisme ) atteignent les limites que l’on connaît, permettant des chutes continues en toute sécurité.

Bien que le harnais soit un élément assez polyvalent - par exemple, un baudrier pour l'alpinisme ou le big wall ne nous empêchera pas de faire de l'escalade sportive avec -, nous pouvons en trouver différents types. Et la première distinction, comme cela arrive habituellement, est marquée par la norme.

Mais avant d’explorer cet aspect, nous allons tout d’abord nous intéresser sur les parties qui composent un harnais : en effet, selon le type de harnais le plus utilisé, on ne s'accrochera pas à partir du même point si on s'attache avec une corde ou si on s'accroche avec un mousqueton.

Autre chose de grande importance: il est indispensable de bien boucler le harnais, en suivant les indications du fabriquant. Bien qu'ils soient généralement similaires (nous n'allons en nommer aucun) mais avant de l'utiliser, vous devez lire les instructions de sécurité et effectuer le bouclage comme cela est indiqué, et non autrement.

Les différentes parties constitutives d’un harnais

1. Harnais avec une ceinture de deux boucles

Ce sont les plus utilisés, pour l'escalade, l'alpinisme, etc. La corde passe toujours par les deux crochets, tandis que l'anneau ventral est utilisé chaque fois qu’une manœuvre est effectuée avec un mousqueton (assurage, rappel, etc.) Nous en expliquerons la raison selon le type d’activité
Harnais Corax de Petzl, double crochet pour corde

2. Baudrier à bouclage unique

Avant, on les appelait harnais de rappel, ou décrochés ; Aujourd'hui, on ne retrouve ce système que sur les harnais de canyoning, multi-aventure, via ferrrata, etc. Nous allons expliquer par la suite le pourquoi.
Baudrier à boucle unique Singingrock Top Canyon 2

3. Harnais intégral

Harnais intégral Petzl 8003

L’importance de la taille. Harnais pour homme, harnais pour femme

Il est essentiel que le harnais soit à notre taille. S'il est trop petit, on se sentira mal à l'aise, et la sangle qui sert à boucler le harnais peut également être trop courte (pour des raisons de sécurité, elle doit dépasser d'une bonne distance une fois fermée). S'il est trop grand, notre sécurité sera compromise en cas de chute.

Puisqu'il est essentiel que le harnais s'adapte parfaitement pour une meilleure distribution des tensions en cas de chute, la plupart des fabricants proposent des modèles pour femme, avec une ceinture plus haute, et donc des élastiques de jambe plus longs pour qu'ils échouent au bon endroit.

Types de harnais selon les normes de sécurité

Les normes qui certifient les harnais pour toute activité en montagne sont UIAA 105 et EN 12277 : 2015, Matériel d'alpinisme et d'escalade. Harnais .

En plus d'indiquer la résistance de l'anneau ventral, qui est de 15kn, il donne une liste des harnais pouvant exister :

1. Classe A

Il s’agit des harnais intégraux et complets, les premiers à être créés, et beaucoup les considèrent comme les plus sûrs en cas de chute (même si certaines études de ces dernières années, qui nécessitent une confirmation supplémentaire, mettent cela en doute). Ils répartissent l'impact sur tout le corps, et le grimpeur ne peut pas se retrouver la tête vers le bas.

Cependant, ils limitent les mouvements, et leur utilisation aujourd'hui, en escalade et en alpinisme, n'est qu'anecdotique. Ils peuvent être conseillés pour les personnes en surpoids et dans certaines situations particulières.

Il est toujours très important de trouver la taille exacte du harnais. Les harnais intégraux, contrairement à ce qu'on suppose généralement, ne font pas exception: si le harnais est petit et que les points d’ancrages sont très éloignés (surtout dans le cas d'en avoir 4), en cas de chute, la corde aura tendance à les rapprocher, enserrant l’utilisateur.

2. Clase B

Ils sont complets, à l’image de la classe A, mais sont conçus pour les enfants (ou les adultes jusqu'à 40 kilos). Ils ne peuvent pas être utilisés au-dessus de ce poids. La norme accepte en effet une résistance moindre (10kn contre 15kn)
CAMP Bambino, Harnais pour enfant de classe B

3. Classe C

Ce sont des harnais de taille ou pelviens ou encore les baudriers.

Ce sont les plus courants et les plus utilisés. Pour le moment, ils sont utilisés dans toutes les activités (alpinisme, escalade, canyoning, spéléologie, etc.), et selon l'activité, ils auront leurs propres caractéristiques. Nous nous étendrons sur le sujet plus tard.

4. Classe D

Ce sont des harnais de poitrine. Ils sont complémentaires et sont toujours utilisés en combinaison avec un harnais de type C, créant ainsi un harnais intégral. Cette combinaison est préconisée pour les moments où cela est jugé nécessaire (imaginez-vous une ascension alpine avec un sac à dos lourd; dans le cas d’une chute avec seulement un harnais de type C, le poids du sac à dos rendrait difficile le retour à une position normale, d’où l’utilité d’un harnais de poitrine).
CAMP Fig.8 Chest, harnais de poitrine de type D

Le choix des harnais selon l’activité

Les harnais, comme nous l'avons dit, sont très polyvalents, et normalement les différences entre les différents types ne sont pas drastiques (elles ont généralement à voir avec le nombre d'équipement qu’ils permettent à l’utilisateur de porter, de la taille des tours de cuisse ...etc).

En ce qui concerne le confort, ces derniers temps, de nouveaux modèles ont montré que la différence était plus une question de design, de la largeur et de la distance entre l'anneau ventral et les tours de cuisse que du rembourrage. En fait, les modèles avec beaucoup de rembourrage peuvent être finalement moins confortables.

Il est important que les harnais proposent un système de ventilation au niveau de la ceinture et des tours de cuisse, avec un tissu en maille, comme cela se fait sur les sacs à dos.

1. Les harnais en escalade sportive

Ce sont l’agilité et la légèreté qui sont à prioriser.

  • Certains prévoient deux porte-matos. Juste assez pour transporter les câbles express et rien d'autre. Dans les cas les plus radicaux, pour la compétition ou les murs d'escalade, ils peuvent ne peuvent que contenir un seul porte-matériel.
  • Ils ne sont pas réglables, il est donc important d'avoir la bonne taille.
  • La simplicité dans leur conception les rend très faciles à enfiler et à enlever
  • La ceinture est généralement plus étroite que les autres types de harnais
  • Ils ont toujours un double crochet et un anneau ventral
  • L'anneau ventral est généralement plus fin; le poids se voit réduit pour une discipline qui ne requière pas une utilisation fréquente de cet élément.
  • Harnais minimaliste pour femme Arc'teryx AR-385A W

    Quel est l’intérêt d’avoir un anneau ventral pour le mousqueton et le double crochet pour assurer le cordage ?

    Il n'y a pas vraiment de différence de résistance entre l'anneau ventral et le double crochet pour la corde. Mais il arrive que, si nous sommes encordés sur un seul point, le coup que reçoit la corde, en cas de chute notamment, est plus grand que si le grimpeur était encordé sur deux points. De même, avec le double accouplement, la force de l’impact est répartie, et nous avons un double système de sécurité au cas où, en raison de la nature de l’activité réalisée, l'usure finit par rompre l'un des accouplements lors d'une chute.

    Cependant, le double attelage, qui doit être utilisé pour nous encorder, ne peut pas fonctionner avec un mousqueton : accroché aux deux boucles, il serait croisé et serait de côté.

    En d’autres mots, chaque fois que nous devons effectuer une manœuvre de rappel ou d'assurage sur un mousqueton, c’est l'anneau ventral qui doit être utilisé. Et chaque fois que nous devons nous encorder, nous devons utiliser le double crochet.

    2. Harnais pour l’escalade classique, sur glace et l’alpinisme...

    Résistance, adaptabilité et capacité de charge

    • 4 voire plus de porte-matériels. La plupart prévoient un cinquième porte-matériel, plus grand et plus renforcé, sur la partie arrière.
    • Anneau de sangle prévu pour une corde de hissage

      5 porte-matériels, anneau de sangle prévu pour une corde de hissage
    • Les tours de cuisse sont réglables par élastique voire mieux, au moyen d’une boucle. Ces harnais sont pratiques car ils peuvent être enfilés indépendamment de la quantité de vêtement porté. Il est donc absolument nécessaire que les tours de cuisse et la ceinture aient une plus grande capacité de réglage. De même, les harnais réglables par boucles sont plus pratiques à enfiler si l’on porte des chaussures d'alpinisme, des crampons, etc.
    • La ceinture dans la zone lombaire et tours de cuisse sont plus larges, pratique pour les moments où nous devons nous accrocher au harnais plus longtemps, en particulier en Big Wall et en artificiel.
    • Les matériaux utilisés sont très résistants, et protègent contre l’humidité. Ainsi, le harnais ne gagne pas en poids et nous protègent du froid, ce qui est particulièrement intéressant dans des environnements où l’on se retrouve sous la neige, pluie, etc.
    • Certains, pour l'escalade sur glace, intègrent déjà dans leurs porte-matériel un système à vis.
    /p>
    Petzl Luna, harnais pour l’alpinisme et polyvalent pour femme.
    Bien qu'il existe des modèles plus axés sur le Big Wall, d'autres plus sur l'alpinisme, la glace et le mixte, ces harnais sont aujourd'hui très polyvalents, et presque tous les modèles peuvent servir dans le cadre de ces activités. Ce type de harnais s’avère être une très bonne option pour la pratique de l'escalade sportive, l'alpinisme, etc. Il est probable que dans le cas de l’escalade sportive, ils soient certes un peu moins confortables, mais il nous sera quand même possible de réaliser cette activité tout en ayant l’option de pouvoir porter plus de matériels que sur un harnais sportif.

    Attention aux porte-matériels !

    Il doit être clair que les porte-matériels ne constituent pas en soi un élément de sécurité. Ils ont uniquement été conçus pour transporter du matériel. Nous ne devons en aucun cas les utiliser pour nous accrocher à la corde, y accrocher des cordes d'ancrage, sécuriser ou toute autre manœuvre similaire.

    Ils n’ont pas été conçus dans ce but. Nous pourrions courir un sérieux danger.

    3. Les harnais multi-activités

    Ces harnais étaient auparavant connus sous le nom de drop ou rappel. Ils ont la même résistance que les harnais à doubles crochets, et ont généralement des sangles fines (puisque leur fonction est plus de tenir que d'arrêter les longues chutes). Ils disposent d’une caractéristique fondamentale : un anneau ventral unique et surélevé.

    L'anneau surélevé est plus confortable pour descendre en rappel, accrocher quelqu'un pour le faire descendre ou utiliser les mousquetons sur une via ferrata. De plus, dans le cas des groupes, cela facilite le travail d'attacher et d'accrocher les grimpeurs à leur guide.

    Ces harnais peuvent convenir aux vias ferratas, les parcs multi-activités, voire même l’alpinisme non technique ou encore les expéditions.

    4. Les harnais pour le canyoning

    Les harnais de canyoning présentent deux caractéristiques fondamentales :

    • Anneau ventral unique, situé plus haut. Le canyoning n’implique pas le fait de grimper mais plutôt la descente en rappel. Un plus de confort est exigé. Par ailleurs, comme l’anneau se trouve plus en hauteur, le centre de gravité de notre corps se situe également plus haut et nous évite de nous retrouver la tête en bas si l’on se trouve presque happé par une cascade ou par le poids de notre sac à dos (utilisé dans cette activité en rappel)
    • La structure se voit plus renforcée en prévision des nombreux frottements contre la roche
    • Absence de porte-matériel pour éviter le moindre accroc contre un élément de la paroi
    • Petzl Canyon, Harnais de canyoning

      5. Harnais de spéléologie

      Ils sont ultralégers, sans rembourrage, avec des rubans. Sans anneau ventral, pour éviter les accrocs. Ses deux points d'ancrage sont bas, pour faciliter leur utilisation avec des bloqueurs de remontée (cela nous donne plus de débattement à chaque remontée).
      Petzl Superavanti

      Quand devons-nous changer de harnais ?

      Les harnais ne sont pas éternels. Il faut régulièrement vérifier les coutures et surtout une éventuelle usure des zones de frottement, notamment au niveau du crochet inférieur du double crochet.

      Les harnais ne doivent pas rester humides et les laisser sécher au soleil est à proscrire.

      Tout le matériel (express, harnais) ne doit pas être en contact avec des produits chimiques, des résines, etc.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.