Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour optimiser et faciliter votre navigation sur notre site. À partir de vos habitudes de navigation, nous pouvons améliorer nos services et vous offrir une meilleure expérience d'achat.

Pour en savoir plus, consultez notre politique en matière de cookies.

BLOG DE MONTAGNE | CONSEILS

Comment choisir son tapis de sol pour la montagne. La valeur R

Ce n'est pas seulement une question de confort : le tapis de sol est essentiel pour éviter les pertes de chaleur.
Les isolants et les matelas de montagne sont indispensables pour bivouaquer. Photo : Juan Corcuera

Les tapis de sol de montagne appartiennent au type de produits qui, en apparence, ne semblent pas affecter notre sécurité ou nos performances... Alors qu'en réalité, ils le font. Accumuler les bivouacs et les nuits sans repos à cause de l'inconfort, en perdant de la chaleur, nous épuise, et en montagne, une mauvaise performance augmente le risque de blessure ou d'accident.

Ils ont deux missions :

  • Isoler du froid et de l'humidité.
  • Donner du confort.

Si le soulagement pour nos os et l'amélioration du sommeil apportés par le matelas sont importants, sa fonction isolante est probablement plus importante encore. Il est bon de rappeler que la perte de chaleur par contact avec l'humidité et la froideur du sol, même lorsque vous êtes sur le sol de la tente, réduit considérablement les performances d'un sac de couchage.

Le coefficient R

C'est un chiffre très important que de connaître la capacité d'isolation de votre matelas. Il est généralement indiqué.

La valeur R d'un matelas mesure sa capacité à résister à la circulation de la chaleur. C'est pourquoi on l'appelle valeur R, car elle mesure la résistance au transfert de chaleur. Plus elle est élevée, moins vous perdez de chaleur et plus vous êtes isolé.

La valeur minimale est de 1, pour les situations estivales très légères. À partir de 3,5, elle commence à être suffisante pour les hivers (bien qu'il soit préférable d'en combiner deux). Plus c'est haut, mieux c'est... mais au détriment du poids. Les matelas de camping peuvent avoir une valeur R allant jusqu'à 15... et peser 4 kilogrammes.

Types de tapis de sol pour la montagne

Le choix du meilleur tapis de sol est fortement influencé par 3 facteurs :

  • Le poids
  • La capacité d'isolation
  • L’épaisseur du matelas (confort)

Vous devrez combiner ces 3 facteurs pour trouver le matelas qui vous convient. Soyez clair sur l'utilisation générale que vous allez en faire, dans quel climat et dans quelles conditions. Un bivouac dans la neige n'est pas la même chose qu'une nuit d'été dans la vallée. De plus, le facteur poids est très important en alpinisme, en haute montagne, en trekking, etc. Nous devrons trouver un compromis en termes de confort, de poids et d'isolation, (bien que les matelas ultralégers modernes offrent un confort et une isolation étonnants pour leur poids).

Il en existe 3 grands types :

  • 1. En mousse
  • 2. Gonflable
  • 3. Auto-gonflable

1. Tapis de sol en mousse

Ce sont les grands classiques. Au fil du temps, ils ont évolué, passant de simples tapis plats à des modèles complexes qui minimisent le poids et augmentent le confort et l'isolation.

Conception 3D du Robens Zigzag Slumber

Bien qu'ils aient existé et qu'on puisse encore les trouver à certains endroits à bas prix, les matelas à cellules ouvertes, de type mousse de caoutchouc, ne sont pas recommandés car ils retiennent l'humidité et l'eau. Ceux que l'on trouve aujourd'hui sont à cellules fermées, et compactes.

Matelas Trangoworld Light Plus Ultra-light

Les avantages :

  • Poids minimum.
  • Ils peuvent être portés à l'extérieur du sac à dos
  • Ils peuvent être utilisés pour s'asseoir aux arrêts, etc.
  • Très peu cher
  • Très durable. Pratiquement incassable. Pas besoin de se soucier de l'entretien.
  • Leur poids minimal nous permet de les charger pour les combiner avec un modèle gonflable ou autogonflable, ce qui est fortement recommandé en hiver en raison de la température, et le reste de l'année pour éviter les perforations et les déchirures.

Les inconvénients

  • Ils prennent beaucoup de place une fois pliés (mais peuvent être transportés en dehors du sac à dos).
  • Valeur R la plus faible. Non recommandé pour une utilisation dans des conditions défavorables et par grand froid (bien qu'ils soient conseillés de le combiner avec d'autres types de matelas).

2. Matelas gonflables

On peut les identifier en pensant à un matelas de plage : un intérieur creux qui se remplit d'air. Mais c'est la seule ressemblance qu'ils ont avec ceux utilisés en montagne.

Ce sont les plus confortables, et ce, toujours en fonction de l'épaisseur : plus c'est confortable, plus c'est lourd.

Ces derniers temps, les modèles de montagne ont connu une énorme évolution :

  • Les marques incorporent des fibres isolantes dans les matériaux des matelas, augmentant ainsi leur capacité thermique, qui peut désormais atteindre une valeur R de 5, selon les cas.
  • Les nouveaux matériaux ont permis de réduire considérablement le poids sans compromettre sensiblement la résistance. Grâce à leur intérieur creux, ils ont toujours été les plus légers et les plus compacts.
Matelas gonflable Therm-a-rest NeoAir Xlite

Les avantages :

  • Grand confort
  • Ils peuvent être pliés à plat et prennent peu de place
  • Léger (les modèles de montagne font entre 250 et 500 grammes)
  • Les modèles récents parviennent à des valeurs R même supérieures à 5, pour une utilisation en hiver.

Les inconvénients

  • Moins résistants, ils peuvent se perforer et se déchirer (mais ils peuvent être réparés sur le terrain). Un peu délicat pour un usage intensif en montagne.
  • Avec ce type de matelas, la combinaison de l'ultra-légèreté et de la résistance a un prix : les matelas qui remplissent ces deux conditions sont généralement chers.
  • Cela ne se produit généralement pas, mais en hiver, l'humidité de notre respiration lors du gonflage peut geler à l'intérieur, créant des problèmes de rupture.
  • Les fluctuations de température modifient la pression de l'air, ce qui peut provoquer le dégonflement du matelas pendant la nuit.
  • Non recommandé pour une utilisation en bivouac en contact direct avec le sol. Peut être combiné avec un tapis de sol en mousse ou autre.
  • Il n'est pas toujours agréable de le gonfler après une longue journée.

Enfin, sur ce dernier point, il existe désormais des gonfleurs de montagne en vente qui prennent très peu de place et pèsent environ 50 grammes.

3. Matelas autogonflants

Ce type de matelas donne souvent lieu à des confusions : la plupart des personnes qui ne les connaissent pas pensent qu'il s'agit de matelas gonflables, comme ceux de la section précédente, mais avec un système de gonflage automatique. Tout comme un matelas gonflable que vous avez à la maison au cas où vous auriez plus d'invités que nécessaire.

Ce n'est pas le cas. Ceux utilisés pour le plein air et la nature sont une sorte d'hybride entre le tapis de sol en mousse et le matelas gonflable, combinant la capacité d'isolation de la mousse et le confort de l'air.

L'intérieur est une structure de cellules de mousse, avec des orifices permettant la circulation de l'air. Quand on les plie, on comprime toutes ces cellules. Ainsi, lorsqu'ils sont dépliés, l'élasticité des cellules en mousse agit comme une pompe permettant d'aspirer l'air à travers la valve ouverte, remplissant ainsi les chambres intérieures.

Robens Fjellguard 60, Matelas autogonflant

Les avantages :

  • Ils sont généralement très chauds, excellents pour l'hiver (bien qu'il existe des modèles légers de moindre capacité).
  • Plus résistants que les gonflables, plus difficiles à perforer et adaptés à une utilisation en montagne.
  • Ils empêchent cette sensation de perte d'air.
  • Plus consistants que les modèles gonflables, grâce à leur structure en mousse, et plus confortables que les tapis de sol en mousse, grâce à leurs chambres à air.
  • Moins cher que les matelas gonflables
  • Possibilité d'affiner la dureté avec plus ou moins d'air (la consistance des cellules en mousse à l'intérieur représente déjà une structure qui permet de ne pas avoir à le gonfler autant qu'un modèle gonflable).
  • Le plus évident est qu'il se “gonfle” tout seul (même si vous devez lui donner un coup de main à la fin pour la fermeté).

Les inconvénients

  • Ils sont plus lourds que les matelas gonflables et les tapis de sol en mousse (bien que les derniers modèles aient considérablement réduit leur poids, ils pèsent généralement plus de 500 grammes. Au-delà d'un kilo, ils sont destinés au camping).
  • Moins compacts une fois pliés que les gonflables ; leur structure cellulaire en mousse implique qu'ils prennent plus de place dans votre sac à dos (bien qu'il existe aujourd'hui des modèles haut de gamme qui prennent moins de place qu'une gourde).
  • Il est également déconseillé de les utiliser directement en contact avec le sol en extérieur (bien qu'ils soient plus résistants que les gonflables).

Quel est le meilleur pour moi ?

C'est à chacun de décider et de trouver le parfait équilibre entre confort, résistance, valeur R et poids.

Quelques suggestions sous forme d'exemples :

  • Si nous allons camper avec la voiture, sans problèmes de poids et d'espace, nous pouvons choisir un matelas gonflable épais.
  • Si nous devons le porter dans le sac à dos, et que les conditions de bivouac peuvent être mauvaises, un autogonflant léger, ou un gonflable (avec protection du sol) est conseillé.
  • En été, nous pouvons opter pour un tapis de sol en mousse, surtout si nous allons l'utiliser pendant plusieurs nuits consécutives, en raison de sa résistance et de sa durabilité. Mais tout autre type de matelas fera parfaitement l'affaire aussi.
  • En hiver, un matelas autogonflable (principalement) ou gonflable avec capacité de résistance thermique. Il est fortement recommandé de combiner les deux avec un tapis de sol en mousse, surtout dans le cas de ceux qui sont gonflables ; il pèse très peu, et nous le transportons hors du sac à dos.
  • Choix de la longueur et de la largeur

    Tous les matelas existent en différentes tailles. Ce n'est pas seulement une question de taille de l'utilisateur ; certaines personnes, afin de gagner du poids et de l'espace une fois pliés, notamment dans le cas des matelas autogonflants, utilisent des matelas courts quelle que soit leur taille.

    Pourquoi ?

    Cela permet de gagner du poids et de l'espace dans le sac à dos, tout en restant protégé : le tronc reste à l'intérieur, et les extrémités peuvent être isolées en les plaçant sur le sac à dos, dans le cas des jambes ou des pieds, ou sur une sorte d'oreiller, dans le cas de la tête.

    Ne vous méprenez pas : ce n'est pas aussi confortable, et nous ne serons pas aussi bien isolés. Mais lorsque le facteur poids est crucial, il joue son rôle.

    Afin d'alléger le poids, les matelas les plus techniques sont en forme de momie et non de rectangle. Ils sont utiles, ils permettent de gagner du poids et de l'espace lorsqu'ils sont comprimés, mais ils limitent vos mouvements. Une fois de plus, chacun doit peser le pour et le contre de son choix : certains regardent le poids, d'autres préfèrent dormir un peu plus confortablement.

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.