Política de Cookies
Utilizamos cookies propias y de terceros para ofrecerte una mejor experiencia de navegación y servicio. Si continúas navegando, entendemos que aceptas nuestra Política de Cookies
BLOG DE MONTAGNE | NOUVELLE TECHNOLOGIE | 29 Janvier 2015

Doudounes en plumes vs Doudounes en fibres synthétiques: tout savoir sur le meilleur rapport chaleur/poids/compression et les meilleurs modèles 2015

Depuis quelques saisons, les vestes en plumes reviennent en force parmi les vêtements de montagne, principalement grâce à deux facteurs: l'évolution de la conception, qui permet d'augmenter leurs déjà très hautes prestations et la constatation que, même mouillés, leur rapport chaleur/poids/compression reste inatteignable aujourd'hui par les vêtements au rembourrage synthétique.

Doudoune en plumes de la marque Arc'Teryx, pour les conditions très froides

Nouveaux designs, nouvelles prestations

Avant, les vêtements en plumes, et plus précisément les doudounes, ne pesaient pas lourd mais avaient un gros volume, et donc peu d'agilité durant les activités en montagne à cause de ce volume. On les utilisait principalement comme troisième couche au moment du repos ou dans des situations de peu d'efforts. Ce type de vêtements existe toujours et quand on en a besoin, ils sont imbattables : c'est le cas des combinaisons pour les expéditions polaires ou sur les sommets de plus de 7000 mètres.

Cependant, il y a quelques saisons, des vestes en plumes conçues différemment sont apparues: près du corps, avec une coupe athlétique, et un volume réduit. Elles ont été pensées comme secondes couches, pour remplacer les pulls en laine polaire. Mais comme c'est souvent la cas, les alpinistes, skieurs et amoureux de la montagne qui les utilisent leurs ont rapidement trouvé de nouveaux usages, et les vêtements en plumes pour la montagne sont redevenus à la mode.

Les grimpeurs ont été les premiers à se rendre compte qu'emporter une de ces doudounes en plumes était très facile et commode: elles sont très légères et une fois compressées elles n'occupent pas de place. On peut toujours les avoir sur soi et une fois arrivé à une réunion, elles rendent la vie beaucoup plus agréable : leur pouvoir calorifique est très supérieur à celui des vestes au rembourrage synthétique, pour un poids similaire.

Assurage avec une doudoune en plume, le meilleur rapport chaleur/poids/compressibilité

Les alpinistes les ont aussi rapidement adoptées. Ils se sont rendu compte que grâce à leur nouvelle conception, ces vestes fines en plumes pouvaient être utilisées durant toute l'activité quand les températures sont très basses, et qu'elles fonctionnent bien comme seconde ou troisième couche.

Les marques ont réagit rapidement à ce nouvel engouement, en cherchant la coupe la plus active et fonctionnelle possible, une meilleure répartition des plumes grâce à des cloisonnements plus fins de différentes formes et des tissus extérieurs plus résistants et légers. Aujourd'hui, grâce à leurs grandes prestations, leur évolution esthétique et leur niveau de commodité ces vêtements s'utilisent dans un grand nombre d'activités alpines mais aussi dans la vie de tous les jours et les conditions urbaines.

Voici quelques exemples concrets des doudounes en plumes les plus recherchées : la Cerium LT Hoodie de Arc'teryx, la Microlight Alpine Jacket de Rab , ou la Quince Hooded Jacket de The North Face.

Plumes et fibres: des système compressibles

Toutes les vestes fonctionnent de la même manière: le matériel avec lequel elles sont fabriquées retient la chaleur que notre corps produit, évitant que celle-ci s'échappe, et nous maintient donc au chaud. Mais les similitudes s'arrêtent là entre les différents types de rembourrages.

Si nous prenons un manteau normal de ville, il donne de la chaleur, mais ne se comprime pas. il occupe toujours le même espace. Ceci présente deux inconvénients au moment de l'utiliser en montagne, car il doit être épais pour nous donner de la chaleur, donc il pèse lourd et ne se comprime pas, se qui le rend difficilement transportable si nous ne le portons pas tous le temps sur nous.

Les vestes en plumes et en fibres synthétiques sont compressibles. Elles ont beaucoup d'avantages: elles n'occupent pratiquement pas de place quand on ne les utilise pas, elles sont légères, on peut les transporter facilement, et de plus, elles ont un pouvoir calorifique supérieur grâce à leur gonflant.

Les doudounes en fibres synthétiques, quand à elles ont une capacité de gonflant inférieur à celui des plumes. Elles ne créent pas une zone en 3 dimension dans laquelle la chaleur reste attrapée, comme le fait la plume, car c'est un matériel enroulé qui ressemble au feutre. Il donne moins de chaleur et respire moins bien mais à le grand avantage de garder ses propriétés thermiques, même une fois mouillé.

Le Primaloft, se gonfle moins et crée une barrière

Cependant, durant l'hiver 2015, Primaloft et The North Face ont présenté une innovation qui pourrait être considéré comme le premier matériel synthétique qui, dans son ensemble, fonctionne et a les même propriétés d'expansion que la plume : le Thermoball. On pourrait le définir comme une plume synthétique, car il aurait le même rendement thermique que la plume entre 650 et 750 cuins, avec les avantages des fibres synthétiques quand a leur résistance à l'humidité. Barrabes est en train de faire un test d'une veste en Thermoball qui sera bientôt disponible en ligne.

La veste Thermoball Hoody Jacket de The North Face

Comment fonctionne les rembourrages en plumes? Explication sur les différents types et qualités de plumes.

Comme nous l'avons dit plus haut, les vestes retiennent la chaleur produite de manière naturelle par le corps en créant une fine couche d'air chaud qui constitue une barrière contre le froid. Mais la plume est plus efficace que les autres matériaux, car elle créée une sorte de “filet en 3 dimensions” qui attrape des millions de minuscules bulles d'air qui, une fois réchauffées par notre corps, forment une excellente barrière contre le froid. Donc plus elle a de pouvoir gonflant, plus la plume retiendra de la chaleur.

Le duvet s'asemble de manière naturel pour former un filet en 3D

Cette capacité d'expansion se mesure avec une unité appelée CUINS, par des tests standardisés en laboratoire. Plus le rembourrage d'une veste a de Cuin, plus la plume est de qualité et donc plus le rendement thermique sera bon, pour le même poids et volume.

Avec la même quantité de pumes, et le même poids, le plus grand CUIN augmente le gonflant. Photo: Al

Le Cuin, dépend donc principalement de la qualité de la plume. En réalité, la plume de qualité employée dans ce type de vestes, n'est pas de la plume mais du duvet. Elle n'a pas de rachis (tige). La quantité de plume par rapport au rachis est indiqué par un chiffre sur le vêtement. Le duvet de meilleur qualité est le 90/10 (90% de duvet pour 10% de rachis), 80/10 et 75/10 étant aussi de la très bonne qualité.

Conception et fabrication des doudounes en plumes

Un autre avantage de la plume, est que grâce à sa douceur, c'est un matériel très adaptable à la forme du corps. Les marque ce sont rendu compte de cela et les nouvelles vestes en plumes, fines et près du corps, sont vraiment commodes et ont une coupe athlétiques. Peu de vêtements peuvent être portés avec autant de confort et de légèreté pendant les efforts intenses en montagne et s'adapter aussi bien à nos mouvements.

Le compartimentage est aussi une partie fondamentale du design. On pourrait penser que c'est arbitraire et une question de mode mais en réalité ces petits compartiments permettent d’éliminer les points froids et d'offrir la protection calorifique nécessaire dans chaque zone.

Le tissu extérieur qui contient la plume est aussi très important, car non seulement il peut améliorer les prestations d'une veste (nous expliquerons pourquoi un peu plus loin), mais aussi car il peut alléger considérablement l'ensemble de la veste et offrir résistance et douceur au toucher.

Comme on l'aura compris, les doudounes en plumes actuelles sont réellement le fruit de recherches approfondies en R&D et n'ont rien à voir avec celles d'il y a 5 ou 10 ans, telement elles permettent d'optimiser leurs prestations.

Test d'une veste en plumes de la marque RAB

Plumes vs Fibres synthétique. Les inconvénients de la plume face à l'humidité

Jusque là, on pourrait penser que la plume n'a que des avantages mais ce n'est pas le cas. Le plume a un grand ennemi: l'humidité. En effet, une plume mouillée perd totalement sont gonflant, et donc ses propriétés calorifiques, alors que les fibres synthétiques reteignent quand même une partie de la chaleur, même mouillées.

Cela conditionne évidemment l’usage que nous pouvons faire des vêtements en plumes : si l'activité est très intense et nous donne ponctuellement trop chaud, notre propre transpiration risque de mouiller la veste et elle perdra graduellement de son efficacité.

C'est pour cela que les vestes en plumes sont spécialement conçues pour les pires conditions de froid sec, mais sans précipitations liquides. Elles sont idéales pour les moments de repos en altitude, durant les réunions en escalade, etc. et dans des activités où nous pouvons les enlever durant les efforts intenses, comme le trekking ou le ski de randonnées.

Les vestes en fibres sont plus polyvalentes et efficaces dans les situations humides mais en général, aucune veste destinée à donner de la chaleur ne fonctionne bien une fois mouillée. C'est pour cela que l'on utilise des troisièmes couches imperméables (avec une membrane respirante) dans les situations de pluie ou de neige intense.

Froid sec et intense, les meilleures conditions pour les doudounes

Les solutions aux problèmes d'humidité des plumes

Ici, chaque marque essaie d'apporter une réponse au problème posé par la perte d’efficacité des plumes mouillées. Les marques Rab et The North Face utilisent en général des plumes avec un traitement hydrofuge extérieur, qui minimise jusqu’à un certain point le problème.

Arc'Teryx, pour sa part, considère que ce traitement réduit la vie utile des plumes et donc celle des doudounes (qui, si elles sont bien entretenues, peuvent êtres utilisées pendant très longtemps) et a plus d'inconvénients que d'avantages. Cette marque opte donc pour un système hybride intelligent : les zones des vestes qui sont exposées à l'humidité (que se soit par transpiration ou par l'humidité extérieure) sont doublées avec des fibres synthétiques de dernière génération, alors que le reste n'est rempli que de plumes.

La problématique éthique des plumes: vers des plumes “responsables”?

Un autre inconvénient des plumes, en général peu connu du grand public, sont les conditions dans lesquelles elles sont extraites des animaux, et par extension, les conditions dans lesquelles ceux-ci vivent. Pour être plus précis, les plumes étaient parfois arrachées sur les animaux vivants, pour être soit disant de meilleure qualité, et elles provenaient souvent d'animaux gavés pour faire du foie gras.

Comme une large part des clients potentiels de vestes et de duvets en plumes refusaient ces pratiques, s'ils apprenaient leur existence, l'ONG Textile Exchange et l'entreprise The North Face se sont alliées pour créer en 2014 un label qui permet de déterminer la provenance des plumes et de s'assurer que les conditions basiques de bien être animale sont respectées dans les fermes d'élevage.

Label RDS pour des plumes responsables

Le label, appelé «RDS, Responsible Down Standard» (standards pour des plumes responsables) prévoit que les oies ou canards ne soient pas déplumés vivants et que les plumes ne soient pas issues d'une chaîne de gavage. De grandes marques de l'Outdoor comme Marmot, Mammut, Helly Hansen ou Outdoor Research se sont engagés à suivre les pas de The North Face et à s'approvisionner en plumes responsables, provenant de petites exploitations certifiées d'Europe centrale et non d'Asie, où la traçabilité est beaucoup plus difficile.

La bonne nouvelle c'est que toutes les doudounes et duvets en plumes de la marque The North Face de la saison 2015 sont fabriqués avec des plumes responsables ayant le label RDS. La marque Patagonia, très active en matière d'écologie, travaille sur ce sujet depuis 2007 et a développé son propre label, fabriquant des vêtements en plumes responsables depuis la saison 2014.



Si cet article vous a plu, vous pouvez découvrir notre test de la doudoune Cerium LT Hoodie Jacket de la marque Arc'Teryx

Derniers articles

Commentaires

Pour introduire un commentaire, vous devez vous identifier sur Barrabes.com. Cliquez ici pour vous identifier.
Il n´y a pas de commentaires sur cet article.

Carte Cadeau
Avec la Carte Cadeau Barrabes, vous ferez toujours plaisir
Inscrivez-vous à la Barrabes Newsletter
Recevez en avant-première les nouveautés de barrabes.com
Suivez-nous
Tenez-vous avec des nouvelles sur Barrabes.com des réseaux sociaux.
N'hésitez pas à nous contacter
contactez-nous
ou appelez le
01 70 61 58 50
(Horaires: du lundi au jeudi de 9h à 18h et vendredi de 9h à 15h)
France  |  España  |  Deutschland  |  United Kingdom  |  International