Cordes semi-statiques. Réponses aux questions fréquemment posées

Les cordes semi-statiques sont indispensables dans le monde de la spéléologie, du canyoning et des travaux verticaux, mais elles sont assez méconnues de ceux qui ne pratiquent pas ces disciplines. A quoi servent-elles ? Quels sont leurs avantages par rapport aux cordes dynamiques ? Quels sont les dangers d'utiliser l'une plutôt que l'autre ? Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les cordes semi-statiques.

Les cordes semi-statiques, indispensables en canyoning et spéléologie et dans plusieurs autres disciplines.

Les cordes jouent un rôle crucial en matière de sécurité dans le monde de l'escalade et de l'alpinisme. Elles sont le moyen de progression qui permet de grimper et de descendre en toute sécurité, mais il est important de connaître les différences entre elles pour s'assurer d'utiliser celle qui convient le mieux à chaque circonstance.

Dans un instant, nous entrerons dans les détails des types de cordes, mais avant d'aller plus loin, nous vous suggérons de jeter un coup d'œil à l'article que nous avons écrit sur les cordes d'escalade et d'alpinisme et dans lequel nous expliquons en détail les différences qui existent entre elles. En résumé, on peut dire qu'il existe des cordes dynamiques (simples, doubles et jumelées) et des cordes semi-statiques (type A et type B). Il existe d'autres sous-types, mais nous ne mentionnons que celles qui font l'objet d'une homologation propre.

Parmi les différents types de cordes utilisées dans ces activités, les cordes semi-statiques jouent un rôle clé. Dans cet article, nous examinerons en détail ce que sont les cordes semi-statiques, leurs principales utilisations, les différences entre elles et les cordes dynamiques, ainsi que les diverses homologations qui leur sont appliquées.

Par ailleurs, nous vous recommandons également de lire l'article sur l'entretien des cordes, où vous découvrirez également des curiosités sur la réglementation.

Quelles sont les normes applicables aux cordes semi-statiques ?

Les réglementations qui s'appliquent aux cordes semi-statiques sont différentes de celles qui s'appliquent aux cordes dynamiques. Les cordes semi-statiques ou à faible allongement doivent être conformes à la norme EN-1891 et, en outre, à la norme UIAA-107. Dans le cadre de la norme EN-1891, les cordes peuvent être classées en type A, les plus résistantes, et en type B, un peu moins résistantes mais généralement plus légères et plus faciles à manipuler.

Barrabes
Corde Dana 9mm de Korda, homologuée EN-1891 B.

Voici quelques-uns des tests auxquels elles doivent se soumettre dans le cadre de l'homologation :

  • Résistance statique à 22 kN sans nœuds et 15 kN avec un nœud de huit pour le type A; 18 kN sans nœuds et 12 kN avec un nœud de huit pour le type B.
  • Minimum de 5 chutes de facteur 1 avant rupture. L'essai est effectué à 100 kg pour le type A et à 80 kg pour le type B.
  • Maximum de 600 daN de force de choc lors d'une chute de facteur 1. L'essai est également effectué à 100 kg pour le type A et à 80 kg pour le type B.

Quelle est la différence entre une corde dynamique et une corde semi-statique ?

Bien que les cordes semi-statiques et les cordes dynamiques présentent des similitudes au niveau de leur apparence physique, elles présentent des différences significatives au niveau de leur conception et de leurs caractéristiques techniques. En bref, il s'agit d'une question de fonctionnalité : les cordes dynamiques sont utilisés pour arrêter les chutes et les cordes semi-statiques sont utilisées comme moyen fixe de progression.

Barrabes
Descente en rappel sur une corde semi-statique sécurisée par une corde dynamique.

De manière un peu plus détaillée et en se concentrant sur leurs caractéristiques, nous pourrions dire que les principales différences sont les suivantes :

  • Élasticité: Les cordes semi-statiques ont un allongement minimal, généralement inférieur à 5 %, tandis que les cordes dynamiques ont une plus grande capacité d'étirement pour absorber les forces de choc.
  • Absorption de l'énergie: Dans le même ordre d'idées, les cordes dynamiques sont conçues pour absorber l'énergie générée lors d'une chute, réduisant ainsi la force de choc sur le grimpeur et les ancrages. Les cordes semi-statiques ne sont pas conçues dans ce but et n'ont donc pas la même capacité à amortir les chutes soudaines.
  • Résistance à l'abrasion: Les cordes semi-statiques sont construites avec une gaine plus robuste et plus résistante pour minimiser les dommages dus à l'abrasion et aux coupures, ainsi que pour mieux résister au passage d'éléments tels que les bloqueurs, les poulies et les descendeurs.

Pourquoi utilise-t-on des cordes semi-statiques ? Les cordes dynamiques ne pourraient-elles pas être utilisées dans tous les cas ?

Essayons de clarifier les concepts clés avant d'expliquer la différence. Dans les activités de montagne, les cordes peuvent remplir deux fonctions :

D'une part, freiner et absorber l'impact d'une chute pendant que les membres d'une cordée avancent ensemble. C'est une situation courante en escalade, en alpinisme ou en traversée de glacier.

Par ailleurs, elles peuvent être utilisées comme moyen de progression, en les ascendant ou en les descendant alors que les cordes restent fixées à un ou plusieurs ancrages. C'est ce que l'on observe dans des disciplines telles que le canyoning, la spéléologie, les travaux verticaux ou les parcs d'aventure, ainsi que sur les mains courantes dans les endroits exposés ou sur les cordes fixes dans l'himalayisme.

Barrabes
Mains courantes et cordes fixes pendant des travaux archéologiques

Les cordes semi-statiques, parfois appelées simplement cordes statiques, sont un type de corde spécialement conçu pour les activités où la charge appliquée à la corde est principalement statique ou avec des mouvements non violents, c'est-à-dire en suspension mais sans chute importante.

Contrairement aux cordes dynamiques, qui sont conçues pour absorber les forces de choc en cas de chute, les cordes semi-statiques sont conçues pour minimiser l'allongement et offrir une plus grande résistance à l'abrasion. La raison d'éviter l'allongement typique des cordes dynamiques est de faciliter les manœuvres telles que les remontées sur corde, la récupération après un rappel et, surtout, d'éviter le rétrécissement de la corde par frottement répétitif avec une arête.

Pourquoi les cordes semi-statiques sont-elles utilisées pour le canyoning et la spéléologie ?

Les cordes semi-statiques sont principalement utilisées pour des activités sportives telles que le canyoning et la spéléologie, bien que leur utilisation soit largement répandue dans d'autres domaines, y compris dans le domaine professionnel. Les cordes semi-statiques sont utilisées dans une variété d'activités qui requièrent, comme caractéristiques communes, une plus grande résistance et une élongation minimale.

Dans ces activités ou disciplines que nous allons mentionner, il n'y a pratiquement pas de chutes sur corde car la progression se fait sur la corde une fois qu'elle est déjà fixée. Voici quelques utilisations courantes des cordes semi-statiques :

  • Spéléologie: L'exploration des grottes et des gouffres avec descente et remontée sur cordes fixes à simple requiert l'utilisation de cordes semi-statiques pour une progression efficace et pour éviter les dangers de rupture dûs au frottement avec les arêtes rocheuses.
  • Canyoning: Voir article sur le canyoning. En canyoning, comme en spéléologie, les cordes semi-statiques sont utilisées pour descendre de manière contrôlée et sûre. Une corde statique évite l'effet "yoyo" pendant la descente et facilite la récupération après le rappel.
  • Barrabes
    Descente en rappel sur corde à double dans un canyon avec une corde semi-statique
  • Mains courantes et cordes fixes : les mains courantes et les cordes fixes sur les sections exposées ou difficiles permettent aux personnes de progresser en toute sécurité vers un autre endroit ou d'accéder à une installation éloignée. Les cordes semi-statiques sont utilisées dans ce contexte pour assurer un passage sûr et prévenir une chute, bien que des cordes dynamiques soient souvent utilisées temporairement lors du montage de ces installations pour assurer la sécurité en cas de chute.
  • Travail vertical : Dans des activités telles que le sauvetage, les travaux verticaux, l'entretien de structures ou l'accès à des endroits élevés, des câbles ou des cordes semi-statiques sont utilisés pour fournir une ligne de vie fiable et sûre.

Existe-t-il des cordes totalement statiques ?

Toutes les cordes, en raison du matériau dont elles sont faites et du type de tressage, ont un allongement minimum. Il existe des cordes définies comme "cordes à très faible allongement", mais leur utilisation est à tel point limitée à des activités mineures telles que le sauvetage, l'intervention, le levage de charges ou le montage d'installations de tension comme les tyroliennes ou les ponts tibétains, qu'elles n'ont pas d'utilité dans les activités sportives. L'avantage qu'elles offrent par rapport aux semi-statiques est minime et les problèmes de sécurité liés à leur absence de capacité à absorber l'énergie peuvent être très graves.

Il existe également des cordes en Kevlar qui, bien qu'elles ne répondent pas aux exigences des cordes à faible allongement, sont utilisées pour des manœuvres complémentaires telles que la récupération de cordes lors d'un rappel à simple.

Barrabes
Corde statique auxiliaire en aramide pour des manœuvres secondaires

Existe-t-il un modèle avec une double homologation pour les cordes dynamiques et semi-statiques ?

Oui, la corde Lluisa de 10,5 mm de Korda's est conforme à la double homologation. Tout simplement parce que les tests effectués lors des essais d'homologation semi-statiques sont différents de ceux effectués sur les cordes dynamiques. Ainsi, l'essai de force de choc lors des essais d'homologation des cordes semi-statiques est effectué avec un facteur de 0,3 et 100 kilogrammes, ce qui donne une valeur de 440 daN, alors que pour les cordes dynamiques, il est effectué avec un facteur 2 et 80 kilogrammes, ce qui donne un résultat de 1165 daN.

Cette valeur de près de 12 kN d'impact en chute de facteur 2 se situe sensiblement dans les limites autorisées par la réglementation et constitue un freinage très brutal et probablement très douloureux, il n'est donc pas conseillé de se risquer à des manœuvres impliquant des chutes de facteur 2 en étant assuré avec cette corde. La corde Lluisa est cependant un excellent choix comme corde semi-statique lorsqu'il est nécessaire d'effectuer une manœuvre d'assurage dynamique.

Les cordes semi-statiques utilisées en canyoning doivent-elles être flottantes ?

Certainement pas. Pour qu'une corde flotte, elle doit être fabriquée dans un matériau dont la densité est inférieure à celle de l'eau. Cela signifie qu'il faut recourir au polypropylène, un matériau dont la résistance et le point de fusion sont inférieurs à ceux du polyamide, le matériau habituellement utilisé pour les cordes destinées aux activités de montagne.

Ces cordes sont dites de type C (canyon) et peuvent sembler poursuivre la série des homologations de type A et de type B, mais il est important de souligner que les cordes dites semi-statiques de type C ne répondent à aucun type d'homologation et présentent des dangers supplémentaires de résistance et de bas point de fusion qu'il convient de ne pas négliger.

Barrabes
Descente en rappel à simple débrayable

De plus, le fait qu'une corde flotte dans une zone de réception agitée peut provoquer des enchevêtrements menant à des blocages dangereux. Les techniques actuelles de canyoning permettent déjà des manœuvres sûres sans que la corde ne coule au fond, il n'est donc pas nécessaire d'utiliser des cordes flottantes, qui sont plus dangereuses et moins durables.

Pourquoi certains fabricants recommandent-ils de mouiller les cordes semi-statiques avant leur première utilisation ?

Les cordes rétrécissent en longueur et deviennent plus épaisses à l'usage (jusqu'à 12 %) et lorsqu'elles sont mouillées (jusqu'à 8 %). Traditionnellement, il était recommandé de les mouiller avant la première utilisation afin de les stabiliser et d'éviter les surprises lors d'un rappel où, contrairement à toute attente, à la logique et aux mathématiques, la corde se révélait trop courte avant d'atteindre la base.

Aujourd'hui, cette recommandation est toujours valable, même s'il est vrai que de nombreux fabricants incluent déjà quelques mètres supplémentaires dans leurs rouleaux en prévision de ce rétrécissement ou les vendent déjà stabilisés en sortie d'usine afin de s'assurer que la taille que nous achetons (et que nous avons payée) correspond exactement à la taille que nous allons pouvoir utiliser. Il est également important que vous vous assuriez que la corde que vous achetez soit rétrécie en usine ou non, afin de connaître la valeur réelle de ce que vous payez. Dans tous les cas, mesurez fréquemment la longueur de vos cordes afin de ne pas avoir de surprise au moment le plus inopportun.

Les cordes blanches sont-elles toutes semi-statiques ?

Il n'existe aucune réglementation à cet égard. Jusqu'au début du 21e siècle, on pouvait dire qu'une corde blanche était semi-statique et qu'une corde colorée était dynamique. La raison pour laquelle on fabriquait des cordes semi-statiques blanches était d'ordre pratique : prix inférieur du polyamide blanc, meilleure identification dans les environnements sombres des canyons et des grottes, meilleure résistance aux rayons ultraviolets au niveau des cordes fixes... mais aujourd'hui, la différenciation par la couleur n'est plus évidente.

Barrabes
Les cordes blanches semi-statiques étaient les plus courantes, mais aujourd'hui la palette de couleurs est immense.

Actuellement, il n'y a pas de moyen clair d'identifier une corde comme étant dynamique ou semi-statique d'un seul coup d'œil si le fabricant ne l'indique pas sur la corde elle-même, car ce n'est qu'en regardant l'âme de la corde ( et ce n'est pas le cas pour toutes les marques) que l'on peut identifier les cordes semi-statiques, ce qui nécessite de couper la corde en deux. Il est vrai que le règlement UIAA-107 établit que 80% de la surface visible doit être d'une seule couleur, de sorte que celles qui ont des couleurs variées peuvent être considérées comme semi-statiques. Pour les cordes à 32 fuseaux, 26 au moins doivent être de la même couleur ; pour les cordes à 40 fuseaux, 32, etc.

Il existe actuellement des cordes semi-statiques dans une grande variété de couleurs, mais pour l'instant nous ne connaissons pas de cordes dynamiques blanches. Cela ne veut pas dire que demain il n'y aura pas de corde dynamique blanche, car aucune réglementation ne l'interdit, et nous ne pouvons donc pas affirmer qu'il en sera toujours ainsi.

Boutique en ligne : www.barrabes.com

Articles plus récents

Laissez vos commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.