Finale Ligure : un calcaire de rêve dans un endroit unique

Au cœur de la Riviera italienne, entre mer et montagne, se trouvent les 192 secteurs de Finale Ligure.

Álvaro Lafuente enchaînant L'URLO à Rochiadilly Circus. Photo Andrea Palazzi

Texto: Álvaro Lafuente
Photo: Álvaro Lafuente, Andrea Palazzi, Andrés Falo, David Vicente (indiqué sur chaque photo)

 

FINALE LIGURE. TERRE MAGIQUE ENTRE MER ET MONTAGNE


Finale Ligure est situé sur la Riviera italienne, entouré par la mer et une grande variété de paysages magnifiques. Sur le plan géographique, elle appartient à la Ligurie, une région située à l'extrême nord-ouest de l'Italie et dont la capitale est Gênes.

À proximité se trouvent des stations balnéaires renommées telles que Savone et Cinque Terre. Par ailleurs, la région possède un riche patrimoine historique et culturel qui s'est enrichi au cours des 50 dernières années grâce aux 192 secteurs d'escalade ouverts dans la localité.

Finale Ligure sur la carte
Finale Ligure sur la carte

Les parois s'élèvent dans des tons blanchâtres et grisâtres au-dessus des forêts luxuriantes d'un vert intense qui recouvrent les collines, formant des vallées au relief escarpé qui se terminent dans le sable blanchâtre de ses plages. Des falaises qui tombent dans la mer avec des châteaux qui les protègent d'en haut complètent le paysage.

Côte et château de Finale Ligure. Photo : Álvaro Lafuente
Côte et château de Finale Ligure. Photo : Álvaro Lafuente

À l'intérieur des terres, à seulement 2 kilomètres de Finale Ligure, l'atmosphère médiévale de Finalborgo vous accueille. Les bars, les parfums de "focaccia" et de "farinata di cecci" des boulangeries, les restaurants qui sentent bon la pizza et les nombreux magasins d'escalade, donnent de l'ambiance à ce petit village fortifié.

Porte dans la muraille qui mène à Finalborgo. Photo : Álvaro Lafuente
Porte dans la muraille qui mène à Finalborgo. Photo : Álvaro Lafuente

D'innombrables vallées, pentes, montagnes, forêts et parois calcaires habillent ce lieu magique. Un territoire qui, sans que l'on sache vraiment pourquoi, restera gravé dans nos esprits, et dont nous nous souviendrons toujours avec tendresse, peut-être pour sa brise, pour ses couchers de soleil, pour le bruit de la forêt, ou pour sa tranquillité.

Vallée de l'Aquila. Photo : Álvaro Lafuente
Vallée de l'Aquila. Photo : Álvaro Lafuente

Il y a cinquante ans, de longues voies classiques ont commencé à être ouvertes. Puis la région a accompagné l'évolution de l'escalade dans le monde, et les grimpeurs locaux ont commencé à ouvrir des voies équipées, un style qui jouit actuellement d'une grande popularité.

La plage, les belles forêts et parois, la qualité de sa roche calcaire, la possibilité de pratiquer d'autres sports comme le DH, le highline, la randonnée ou la spéléologie, donnent de la couleur et de la richesse à la région. Le résultat est un grand mélange de cultures, et aujourd'hui l'endroit est régulièrement fréquenté par des grimpeurs de multiples nationalités : Italiens, Allemands, Autrichiens, Suisses, Français, Tchèques...

Álvaro Lafuente dans GIRA VUELTA 8a, Groto di Perti, Photo Andrea Palazzi
Álvaro Lafuente dans GIRA VUELTA 8a, Groto di Perti, Photo Andrea Palazzi
L'ESCALADE


La roche est calcaire. Ses tons blanchâtres se mêlent aux gris et aux oranges. La pluie et la proximité de la mer ont sculpté de belles formes dans la roche ce qui permet une grande variété de styles : on trouve des dalles techniques, de longues voies en continu sur des gouttes d'eau, quelques becs, des surplombs et des toits.

Il s'agit d'une escalade technique, verticale et soutenue, avec des voies pouvant aller de 40 mètres, voire plus, à de petites bordures où la force explosive sera la clef. Il y a plusieurs parois de plus de 100 mètres où vous trouverez de belles grandes voies.

GANZAROLDU_ 7b+ Giulio Constantini, Grotte de Perti. Photo Andrea Palazzi
GANZAROLDU_ 7b+ Giulio Constantini, Grotte de Perti. Photo Andrea Palazzi

La difficulté moyenne se situe autour des niveaux 5 et 6. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de secteurs avec des itinéraires de niveau 7 ou plus. La cote maximale est de 8c+, et il y a un grand nombre de beaux huitième grade.

Ce qu'il y a de bien, c'est qu'en général, où que l'on aille, on trouve une grande variété de secteurs avec des voies de tous niveaux. À une exception près : si nous voulons aller dans un secteur avec des huitième grade, il ne sera pas si facile de trouver des voies en dessous du 7ème grade.

Ilaria Occhipinti dans GALACTICA, 6a Photo Andrea Palazzi
Ilaria Occhipinti dans GALACTICA, 6a Photo Andrea Palazzi

Nous pouvons définir ce rocher école comme un paradis pour les grimpeur de 5ème et 6ème grades. Les voies sont magnifiques, les formes de la roche, les prises, les lignes et les paysages en font une destination idéale pour les débutants.

De plus, si notre niveau se situe autour de sept ou huit, nous aurons beaucoup de plaisir, car il existe d'innombrables voies cinq étoiles.

Adrian Martinez à ZAMBARINIK 6c (Amphithéâtre) Photo Alvaro Lafuente
Adrian Martinez à ZAMBARINIK 6c (Amphithéâtre) Photo Alvaro Lafuente
192 SECTEURS !


Finale Ligure est divisée en 192 secteurs, répartis en une dizaine de zones et plusieurs vallées. C'est donc un endroit où une voiture est fortement recommandée.

Pour aller d'une zone à l'autre, vous devrez marcher quelques kilomètres, et même entre les secteurs, vous devrez marcher un peu. Comme vous pouvez l'imaginer d'après les chiffres, le choix ne manquera pas, avec des voies de tous niveaux, orientations et reliefs.

Álvaro Lafuente dans SCHIZZECHEA 7a+, Lo Specchio. Photo Andrea Palazzi
Álvaro Lafuente dans SCHIZZECHEA 7a+, Lo Specchio. Photo Andrea Palazzi

Les approches à la paroi ne sont pas courtes. Beaucoup d'entre elles sont très escarpées, avec des marches qui durent 20 minutes ou plus, mais en contrepartie, les sentiers sont très confortables et beaux. C'est un vrai plaisir de se promener dans les forêts luxuriantes, mais attention : le grand nombre de croisement fait qu'il est facile de se perdre, il faut donc être attentif aux panneaux d'information ou aux indications que l'on trouve.

Approche à travers la forêt de Finalesse enveloppée de brouillard. Photo : Álvaro Lafuente
Approche à travers la forêt de Finalesse enveloppée de brouillard. Photo : Álvaro Lafuente
CONSEILS


Les secteurs les plus représentatifs sont énumérés ci-dessous, classés en fonction de leur grade prédominant. Certains d'entre eux sont cinq étoiles et méritent une visite.

 

Secteurs à difficulté faible ou moyenne

 

    • Placca dell’Oasi (Roca di Perti): ombre matinale.
    • Ombre Blu (Roca di Perti): Ombre matinale. Beau secteur avec des voies faciles et longues.
    • Bric Smimarco- Superiore (Rocca Carpanea): De très belles voies allant jusqu'au 7c. Ombragé l'après-midi.
Rocca Carpanea. Photo : Álvaro Lafuente
Rocca Carpanea. Photo : Álvaro Lafuente
    • Grotta dell’Edera (Rocca Carpanea): Un curieux trou creusé dans le sol, à voir absolument, auquel on accède par une grotte. Il comporte plusieurs voies incontournables. Jusqu'au 8a+. Recommandations : "Lubna" 7b et "Vibrazioni" 6c+.
Grotta dell
Grotta dell'Edera. Photo David Vicente
    • Lo Specchio (Rocca Carpanea): beau secteur d'hiver, avec des petites chutes d'eau.
Free-tto misto, 6c+, Lo Specchio. Foto Andrea Palazzi
Free-tto misto, 6c+, Lo Specchio. Photo Andrea Palazzi
    • Falesia del Gorilla (Valle Aquila): Ce sont surtout des voies faciles qui prédominent. Ombragé le matin.
    • Superpanza (Valle Aquila): Il comporte plusieurs très belles voies en 7a. Ombragé le matin. On y trouve également de longues voies.
Alvaro Lafuente grimpant à Tre Frati, Valle Aquila. Collection Alvaro Lafuente
Alvaro Lafuente grimpant à Tre Frati, Valle Aquila. Collection Alvaro Lafuente
    • Amphithéâtre (Monte Cucco): beau secteur cinq étoiles. De très longues et belles voies. À l'ombre le matin jusqu'au milieu de l'après-midi. Au plus 7c+.
David Vicente fait le drapeau dans le beau secteur d'Anfiteatro, Via _ULTIMA VIA_ 6c.Photo Alvaro Lafuente
David Vicente fait le drapeau dans le beau secteur d'Anfiteatro, Via _ULTIMA VIA_ 6c.Photo Alvaro Lafuente
  • Camelot (Rian Cornei): ombragé le matin. Une roche curieuse, un secteur intéressant.
  • Falesia del Silenzio inferiore (Rian Cornei): zone agréable et calme. Soleil toute la journée.
  • Rocca Di Corno – Zona Rossa: ombragé le matin. Jusqu'à 7c.
Julio Constantini se reposant dans ORDALIA 7b, Grotto de Perti. Photo Alvaro Lafuente
Julio Constantini se reposant dans ORDALIA 7b, Grotto de Perti. Photo Alvaro Lafuente
Secteurs à difficulté moyenne-haute

 

    • Grotto Di Perti (Roca di Perti): à voir absolument. De l'ombre toute la journée. Très belle voie avec toit et dalle déversante. Un des secteurs les plus frais. Recommandées : "Gira Vuelta" 8a et "Commodino" 7b.
Alvaro Lafuente dans GIRA VUELTA 8a (Grotte de Perti) Photo Andres Falo
Alvaro Lafuente dans GIRA VUELTA 8a (Grotte de Perti) Photo Andres Falo
  • Alveare (Rocca Carpanea): De très belles et difficiles voies. Ombre le matin. Quelques itinéraires faciles. Jusqu'à 8c+.
  • Bric Pianarella – Sett. Altro Livello (valle Aquila):ombre le matin. De longues et belles voies. Jusqu'à 8c, également des voies de sixième degré.
  • Grottone (Monte Cucco): ombre le matin.
  • Ronchiadilly Circus (Rian Cornei): ombre toute la journée. De très belles voies. La voie L'urlo 8b est 5 étoiles et Malafemmina 7b+ également.
  • Bastionata Destra Boragni (Boragni)
  • Grotta della Strapatente (Boragni)


Nous ne recommandons aucune voie particulière de faible niveau, car tous les secteurs recommandés ici en comptent un grand nombre, et elles sont généralement toutes très belles.

Andrea Palazzi dans STRAVOLGIMIENTO PROGRESSIVO 6b+ Anfiteatro. Photo Alvaro Lafuente
Andrea Palazzi dans STRAVOLGIMIENTO PROGRESSIVO 6b+ Anfiteatro. Photo Alvaro Lafuente
COMMENT S'Y RENDRE ?


Depuis La Jonquera, il faut compter 6 heures de route. Finale Ligure est un bon endroit pour s'arrêter si vous visitez l'Italie. En effet, l'autoroute qui mène de Nice à l'Italie passe par ici ; en fait, si vous regardez bien, vous pouvez voir certaines de ses parois sur le côté droit de l'autoroute.

Une autre option consiste à prendre un vol pour Milan ou Turin. De là, en voiture, nous avons respectivement 2h et 1h 30'.

De Milan, on peut s'y rendre en train, et une fois à Finale, on peut soit louer un vélo pour se rendre dans les différents secteurs (cela demande une bonne condition physique, à cause des fortes côtes), soit essayer de faire du stop. Il convient de tenir compte, dans les deux cas, du fait que les secteurs ne sont pas très proches les uns des autres.

Actuellement, vous pouvez dormir où vous voulez dans un van. En fait, il y a beaucoup de fourgons et de camping-cars dans différents endroits. Si vous préférez, le camping est également envisageable. Sur le parking du cimetière, vous devez vous abstenir de sortir votre table et vos chaises le matin. Pour l'instant, il n'y a pas d'amendes, mais s'il y a trop de monde, ils le feront un jour.

Avertissement pour les camping-cars : les petits camping-cars n'auront aucun problème pour accéder à tous les parkings des différents secteurs. Cependant, à Monte Cucco, le chemin menant au parking est étroit et raide, donc si vous avez un grand camping-car, il est préférable de se garer sur la route (seulement 5-10 minutes de marche). Pour Roca Carpanea et Grotto di Perti, il est préférable de se garer juste après l'église et le château et de marcher pendant 15 minutes à partir de là. Pour le reste, il n'y a en principe aucun problème.

Finale Ligure est proche d'autres villes, comme Borgio Verezzi (également un beau village) ou Finale Pia, où vous pouvez également trouver des hôtels, des auberges, des appartements à louer ou des campings.

Les mains en l'air d'Alvaro Lafuente dans SCHIZZECHEA 7a+ (Lo Specchio)
Les mains en l'air d'Alvaro Lafuente dans SCHIZZECHEA 7a+ (Lo Specchio)
LA MEILLEURE ÉPOQUE


L'escalade est possible toute l'année, bien qu'en été elle soit moins conseillée, et vous devrez chercher des orientations favorables.

En hiver, nous ne pourrons plus profiter de la plage, mais nous pourrons grimper au soleil sans problème, même en cas de chaleur.

Ce qui est bien avec Finale, c'est qu'il y a de nombreuses orientations avec tous les degrés pour grimper presque toute l'année. Pour l'escalade 8c/+, il est préférable d'y aller pendant les saisons plus fraîches, car de nombreux secteurs sont en plein soleil et il fait généralement chaud au soleil, sauf en hiver.

À la fin de l'automne et au début de l'hiver, certains secteurs seront humides ou très humides, car il pleut beaucoup à cette époque. D'autre part, il n'y aura pratiquement personne qui grimpera.

La meilleure période s'étend de février ( cherchant le soleil ) au début de l'été ( cherchant l'ombre ). Tout dépend du temps : le vent est froid ici, et dans un même mois, nous pouvons connaître un temps très varié.

Aux dates indiquées, il y a beaucoup plus de monde. Mais ce n'est que dans deux ou trois secteurs célèbres que la quantité de personnes sera un problème pour grimper ; principalement Grotta dell'Edera, qui est petite et avec peu de voies. Le reste des secteurs n'est généralement pas bondé et la fréquentation est modérée.

Malgré tout, l'escalade est soumise aux modes. Peut-être que cette année, Finale sera démodée et que personne n'y ira, qui sait ?

Andrea Palazzi dans COMMODINO 7b (Grotte de Perti) Photo Alvaro Lafuente
Andrea Palazzi dans COMMODINO 7b (Grotte de Perti) Photo Alvaro Lafuente
SERVICES ET GASTRONOMIE


Le village de Finale Ligure est assez grand et possède des supermarchés, une gare routière et une gare ferroviaire. À Finalborgo, il y a des magasins d'escalade, au cas où vous oublieriez quelque chose ou auriez besoin de le remplacer, et vous pouvez également trouver des endroits où louer des vélos et trouver des informations pour d'autres activités.

Dans les bars de Finalborgo, lorsque vous commandez une bière, ils vous servent beaucoup de snacks qui parfois vous serviront de dîner (je recommande Burgum). Il y a aussi des pizzerias (je recommande la Pizzeria Tonino 2 et Cuki's) et de nombreux restaurants.

Vous devez absolument essayer la "Focaccia", une pâte à pain sucrée farcie de fromage, de jambon, de légumes, ou la normale, qui ne contient que de l'huile et du sel. Elle est idéale à emporter lors de vos sorties. La Focaccia chaude et fraîchement préparée est à tomber par terre.

La "farinata di cecci" (pâte aux pois chiches) est une pâte que vous devriez également essayer.

Les pizzas, comme eux seuls savent les faire, et les brioches farcies avec un bon cappuccino au petit-déjeuner, font partie de ces petits plaisirs italiens qui rendent la vie tellement plus belle et plus agréable.

Château des 5 clochers. Photo : Álvaro Lafuente
Château des 5 clochers. Photo : Álvaro Lafuente
CONCLUSIONS FINALES


C'est un endroit très beau, avec des voies nombreuses et variées de tous niveaux. Les forêts et les couleurs de ses rochers vous feront tomber amoureux, et la mer, ses plages, ses châteaux, son histoire et ses villages feront de cette région un lieu inoubliable.

Vous pouvez acheter le guide d'escalade - qui, comme vous pouvez l'imaginer au vu du nombre de secteurs, est assez volumineux - dans n'importe quel magasin d'escalade de Finalborgo. Bien entendu, il est disponible en plusieurs langues.

Pour tous vos besoins en matière d'escalade, n'hésitez pas à visiter notre boutique en ligne.


Articles plus récents

Laissez vos commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.