Le matériel de base pour la pratique de l’escalade sportive

Voici une liste de tout le matériel indispensable et obligatoire pour débuter en escalade sportive sur roche.

Matériel indispensable pour la pratique de l’escalade sportive. Photo: Barrabes
De nos jours, pour beaucoup de personnes, l’escalade sportive, effectuée sur la roche à l’extérieur ou sur un mur artificiel, est vue comme une introduction à la découverte de la montagne sous un point de vue technique.

Faites attention ! Ce type d’escalade ne doit pas être considéré comme un point d’accès à d’autres activités plus complexes en montagne comme l’escalade de voies longues, l’autoprotection ou l’alpinisme, mais comme une fin en soi. L’objectif de cette discipline est de créer une addiction, voire comme on dit dans le milieu, un certain degré de « fanatisme ».

Il sera question au cours de cet article, d’expliquer aux débutants en quoi consiste l’escalade sportive. Nous évoquerons également le matériel nécessaire pour pouvoir pratiquer cette discipline en toute sécurité. Ceux qui la pratiquent déjà trouveront dans cet article des liens vers des articles plus approfondis sur chacun des produits énoncés ici.

Vous devez garder en tête que cette activité, à l’image de toutes celles qui sont pratiquées en montagne, ne sont pas sans risque. Cela vous oblige à vous former pour apprendre à les gérer. Vous ne devez jamais commencer l’escalade seul ou avec une personne qui possède peu d’expérience en la matière.

La meilleure solution est de participer à une des nombreuses formations proposées par les guides. Elles vous permettront à court terme, de pouvoir escalader des voies faciles, de votre niveau et de manière autonome.

Avant de commencer, nous allons vous expliquer brièvement en quoi consiste l’escalade sportive.

Qu’est-ce que l’escalade sportive ?

Cette activité consiste en l’ascension de voies (des parcours tracés au préalable sur la paroi) munies d’équipement avec des points de sécurité fixes (spits ou points d’amarrage à haute résistance ancrés dans la roche).

Ces sécurités nous facilitent la tâche en minimisant le risque lors de notre ascension jusqu’au bout de la voie. Une fois arrivés, nous pourrons « nous vacher » sur le point d’ancrage au relais  et ainsi pouvoir rester suspendu sur le harnais pour se reposer. Nous pourrons par la suite initier la descente en toute sécurité.

L’un des points fondamentaux de ce type d’escalade est de minimiser les risques encourus jusqu’à atteindre le relais. En cas de chute, nous resterons suspendus au dernier point de sécurité auquel nous nous sommes attachés, sans grandes conséquences en temps normal. La peur que peut générer l’idée de chuter (vol) est diminuée. Vous devez cependant toujours rester vigilant lorsque vous chutez et éviter de choquer contre la paroi lorsque vous restez suspendus.

En règle générale, les voies d’escalade sont courtes et s’effectuent sur un seul segment. En fait, certaines personnes considèrent qu’on ne parle plus d’escalade sportive dès qu’une voie est composée de plusieurs segments, même si elle est équipée dans sa totalité. En dehors du fait qu’il s’agisse de voies courtes, ce qui caractérise l’escalade sportive, c’est la présence de points d’ancrage, de sécurité fixes, à la différence de l’escalade traditionnelle ou de l’alpinisme.

Toutes les voies portent un nom. Elles sont baptisées par le premier grimpeur qui y vient à bout, voire par la personne qui les a équipées.

Et qui se charge d’équiper les voies ?

Ce sont les ouvreurs de voies, qui, par vocation, se chargent d’équiper la paroi. Ils ont la capacité de discerner les routes possibles. A partir de là, qu’il soient suspendus, ou contre la roche, ils insèrent les spits au moyen d’une perceuse. Quelques fois, ce sont eux mêmes qui escaladent ces voies pour la première fois.

Il est important de signaler qu’équiper une voie revêt une grande responsabilité et seuls ceux qui y sont initiés peuvent le faire.

Le matériel indispensable pour l’escalade sportive

Même si l’on retrouvera ce matériel dans d’autres disciplines telles que l’alpinisme ou l’escalade traditionnelle, celui qui est utilisé dans le cadre de l’escalade sportive possède ses propres caractéristiques.

1. Les chaussons d’escalade

Les chaussons sont d’une grande importance en escalade. Ils nous permettent de littéralement adhérer à la roche.

Les débutant tendent souvent à penser que l’escalade sportive met plus les mains à contribution que les pieds, à tort. Nous devons à tout prix nous efforcer à plus utiliser nos jambes et donc, parvenir à nous tenir en équilibre.

Les chaussons d’escalade peuvent s’avérer être très techniques… et inconfortables. Les porter ne doit pas être douloureux mais, à la différence des chaussures que l’on porte au quotidien, ils doivent parfaitement épouser la forme de nos pieds. Les modèles portés par les experts sont conçus dans le but d’offrir un rendement optimal au prix d’un niveau de confort moindre.

Tenaya Oasi, chaussons d’escalade sportive de haut niveau
Tenaya Oasi, chaussons d’escalade sportive de haut niveau
C’est la raison pour laquelle, lorsque vous débutez, nous vous recommandons de porter des chaussons « classiques » et non les plus techniques. Ces derniers sont réservés aux voies de haut niveau que vous pourrez gravir qu’après plusieurs années de travail. Ces chaussons d’escalade sont utilisés lorsque la difficulté de la voie n’est pas poussée à l’extrême, dans les voies en auto-assurage plus longue. Il existe de nos jours des modèles offrant un compromis intéressant entre le confort et le rendement, comme les Scarpa Force V.
Scarpa Force V
Scarpa Force V
En quoi se différencient-ils des autres types de chaussures ? Quels sont les avantages et les inconvénients des chaussons pourvus de lacets et de velcro ? Vous aurez toutes les réponses dans cet article Chausson d'escalade : Comment faire le bon choix?

Il est fortement recommandé de lire cet article ou nous expliquons un point crucial et une des plus grandes problématiques : le choix de la taille correcte.

2. Les cordes pour l’escalade sportive

En raison de la variété des modèles disponibles, le choix d’une corde de montagne peut être un vrai casse-tête. Avec les connaissances suffisantes, ce n’est pas si compliqué car chaque type de corde à une utilisation bien précise : un type pour l’alpinisme, un pour l’escalade sportive et ainsi de suite.

Pour faire simple, le système d’assurage pour l’escalade sportive requière l’utilisation d’une corde dynamique simple. Comme ces cordes ne sont en général jamais employées en haute montagne, elles ne contiennent pas de traitements spécifiques aux autres cordes comme la technologie hydrofuge Water Repellent.

Le thème est assez complexe mais en lisant cet article, Comment choisir votre corde sportive vous aurez un clair aperçu des différents types de corde, leurs différences et lesquelles sont préconisées pour la pratique sportive.

3. Le baudrier

Il s’agit d’un autre élément de sécurité incontournable. C’est celui qui nous attache de manière efficace à toute la chaîne de sécurité. Si l’on devait attacher la corde directement à notre corps sans passer par le baudrier, les lésions provoquées en cas de chute seraient nombreuses et effroyables.

En plus de nous assurer, le baudrier permet de transporter le matériel. En effet, en escalade sportive les éléments de sécurité sont déjà installés et il suffit juste de connecter une dégaine, pour passer la corde. Les harnais spécifiques à cette discipline contiennent ainsi peu de porte-matériels. Les jambières ne sont pas réglables non plus car le grimpeur ne porte en général pas de vêtement d’alpinisme d’hiver.

Camp Energy, Un baudrier efficace pour l’escalade sportive
Camp Energy, Un baudrier efficace pour l’escalade sportive
Dans cet article, Comment choisir votre harnais pour l’escalade et les activités en montagne, nous vous expliquons avec plus de détails les différents types de baudriers qui existent. Vous pourrez voir quels baudriers sont en particulier conçus pour l’escalade sportive et leurs caractéristiques. Il sera expliqué également la raison pour laquelle il existe des baudriers spécialement conçus pour l’anatomie féminine.

4. Les assureurs

Lorsque nous assurons, nous avons besoin d’un dispositif qui nous permette de freiner la corde. Si l’on devait le faire avec nos mains, la friction exercée par la corde nous causerait des brûlures et un accident surviendrait facilement. Voilà pourquoi, il s’agit d’un élément essentiel.

Les assureurs utilisés dans le cadre de l’escalade sportive sont ceux connus sous le nom d’assureur à freinage assisté comme le GriGri de Petzl. Ils sont très fiables. Néanmoins, le fait qu’ils bloquent la corde de manière presque automatique ne veut pas dire que l’on peut les utiliser sans formation. Une mauvaise utilisation peut provoquer un accident.

Petzl Grigri +, assureur pour l’escalade sportive
Petzl Grigri +, assureur pour l’escalade sportive

Nous ne nous lasserons pas de vous le répéter : l’escalade, en dépit de toutes les mesures de sécurité, reste une activité à risque. Il est obligatoire de suivre une formation rigoureuse avant d’envisager de parcourir une voie de manière autonome.

5. Les dégaines

Lorsque l’on grimpe en tête et que l’on trouve un point d’ancrage sur le mur, nous devons y accrocher une dégaine afin de pouvoir passer la corde. De cette manière, en cas de chute, l’assureur freine la corde et nous resterons suspendus juste au niveau de ce point d’ancrage.

Voici donc l’utilité des dégaines. Il s’agit d’une bande avec à chaque bout un mousqueton. Un des deux mousquetons doit être fixé au point de sécurité, au spit, tandis que l’autre permet de faire passer notre corde.

Camp Photon Mixed Express
Camp Photon Mixed Express

Il ne serait pas possible d’escalader sans dégaines. Elles sont transportées à travers les porte-matériels inclus sur les baudriers et il suffit d’en attacher une chaque fois que l’on rencontre un spit.

6. Les mousquetons

Ils sont fondamentaux : il existe celui qui est utilisé par la personne qui assure, celui qui sert pour connecter l’assureur au harnais et celui qui est utilisé à la réunion.

Ils doivent, entre autres, posséder un système de sécurité qui empêche une ouverture accidentelle.

Edelrid HMS Strike Twist, mousqueton HMS pour l’assurage
Edelrid HMS Strike Twist, mousqueton HMS pour l’assurage
Il est conseillé de toujours porter un mousqueton supplémentaire avec le baudrier même si on se trouve sur une voie à l’issue de laquelle nous n’allons pas nous vacher.

Nous avons un article qui vous présentera les types de mousquetons qui existent, leur utilisation et vous trouverez celui ou ceux dont vous aurez besoin Comment choisir ses mousquetons d'escalade et d'alpinisme ?.

7. Les casques d’escalade

La tête est une partie de notre corps très vulnérable. C’est pourquoi nous ne devons jamais entreprendre une voie sans casque. Ce dernier nous protège aussi bien des chutes de pierre que lorsque nous choquons contre la paroi au cours d’une chute.
Petzl Meteor, casque d’escalade
Petzl Meteor, casque d’escalade
Il ne faut pas porter n’importe quel type de casque. Un casque de cyclisme par exemple, ne suffit pas. Comme les autres équipements décrits dans cet article, les casques doivent respecter les normes européennes pour être mis en vente. Légers et ventilés, ces casques sont loin d’être contraignants. Il existe des modèles adaptés aux hommes tout comme aux femmes et aux enfants.

Il y en a de différents types, ce qui peut quelque fois porter à confusion, notamment en matière de normative européenne. Vous en apprendrez plus en lisant cet article Comment choisir votre casque d’escalade et d’alpinisme avant d’acheter votre casque et d’avoir des surprises.

8. Les longes

Certains pourront à tort, penser que cet élément n’est pas indispensable et peut être remplacé facilement par n’importe quel type de corde. La sécurité nous oblige toutefois à employer des longes. Rien d’autre ne peut les remplacer.

Ils servent à nous attacher au point de relais ou à n’importe quel point de sécurité, en y restant suspendu. Ils sont bien souvent incontournables lorsque, par exemple, il faut effectuer les préparatifs de relais ou de descente en rappel.

Petzl Connect Adjust, Longes
Petzl Connect Adjust, Longes.

Il est possible de les acheter déjà montés Petzl Connect Adjust, ou les faire nous-mêmes avec une corde dynamique de 9 mm et de 2 mètres de long et en ajoutant le Kong Slyde.

Le matériel à recommander et les accessoires pour l’escalade sportive

Nous avons jusqu’ici dressé un panorama des équipements de sécurité, sans lesquels nous ne pourrions pratiquer l’escalade. Voici à présent les accessoires que nous vous recommandons fortement d’avoir à votre disposition.

Même si la sécurité n’est pas directement concernée ici, leur utilité n’est pas à sous-estimer. Bien au contraire, l’utilisation de certains éléments tels que les gants devrait être même plus étendue.

1. La magnésie et son sac

La magnésie est employé pour éviter que la transpiration de nos main nous empêche de saisir correctement les prises.

La magnésie en poudre est de ce fait contenue dans un sac spécial transporté sur la partie arrière du harnais. C’est ainsi que dès que vos mains deviennent moites, vous pouvez les plonger dans le sac.

Magnésie liquide Mammut
Magnésie liquide Mammut

La magnésie liquide offre plusieurs avantages. Elle ne laisse pas de tâches sur la roche. Elle n’est pas volatile comme la poudre. En effet, la poudre est plus volatile est reste dans l’air, ce qui peut nous gêner si nous nous trouvons dans un endroit fermé comme les murs d’escalade indoor. Le fait que la magnésie liquide contienne de l’alcool, permet de nous désinfecter au contact avec les prises. On peut dire qu’elle offre une double fonction : améliorer la saisie des prises et servir de gel hydroalcoolique.

2. Les autres accessoires pour l’escalade sportive

Nous pouvons citer l’usage d’une paire de gant ou encore les lunettes spéciales pour l’assurage. Ces dernières sont portées par l’assureur. La configuration des verres lui permet d’observer l’évolution du grimpeur sans avoir à relever la tête, soulageant ainsi les cervicales. Nous pouvons encore ajouter les bandes pour les doigts, la crème spéciale pour soulager les mains après une longue journée d’escalade, ou encore un couteau pour les cordes. En ce qui concerne les gants, à vrai dire, ils devraient faire partie du matériel obligatoire, surtout pour les débutants. Ils ne seront certes pas utilisés pendant la phase d’escalade, mais pendant les manœuvres d’assurage. En effet, comme nous l’avons déjà dit, la friction de la corde contre les mains peut provoquer des brûlures et provoquer un accident.

Camp Pro Fingerless, gants d’escalade
Camp Pro Fingerless, gants d’escalade

Nous recommandons uniquement de porter des gants conçus pour l’escalade. Les autres types de gants ne sont pas préparés pour supporter la friction et s’useront prématurément.

Site internet: www.barrabes.com

Articles plus récents

Laissez vos commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.