Les vents du Karakoroum frappent fortement le camp de base du Gasherbrum I

L'hiver pakistanais a montré une fois de plus son côté plus rude. Hier, le camp de base du Gasherbrum I a été secoué par de fortes rafles de vent qui ont déchiré l'une des tentes du groupe constitué d'Alex Txikon, Carlos Suárez, Gerfried Göschl, Nisar Hussein et Hählen Cederic.

Personne ne doute que l'hiver au Karakoroum est dur. Ces derniers jours, le vent a soufflé de manière intense. L'expédition connaissait à l'avance l'arrivée de l’ouragan et ils s’y étaient préparés. Ils avaient renforcé leurs tentes avec des bâtons de bambou et des cordes. Mais ça n'a pas suffit. La violence de la tempête s'est acharnée spécialement sur la tente d'Alex Txikon et Carlos Suarez. Leur tente a subi une déchirure d'environ un mètre carré.

Le moment le plus intense de l’ouragan s'est produit vers six heures du soir, heure locale. Avec la tombée de la nuit, ils n'ont pas pu réparer complètement la tente et ils ont passé une nuit plutôt fraîche. Aujourd'hui, ils vont consacrer la journée à réparer les dégâts occasionnés par le vent.

Dès que la visibilité s’améliorera, les alpinistes tenteront de constater depuis le CB l'état du C1, à 6.200 mètres. Le C1 était complètement installé car ils avaient prévu de tenter l'ascension au sommet (8.080 m) une fois passée cette période de mauvaises conditions météo.


Tente renforcée avec des bâtons de bambou et des cordes


Détail de la déchirure

L’intérieur de la tente

Neige à l’intérieur de la tente

Eptijar essaie de se chauffer

Articles plus récents

Laissez vos commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.