Quand dois-je renouveler mon équipement d'escalade ?

Malheureusement, le matériel d'escalade n'est pas éternel, mais grâce aux normes de sécurité des organismes officiels et aux nombreuses études et tests réalisés par les utilisateurs et les fabricants, nous savons quand nous devons retirer les éléments de notre équipement avant qu'ils ne deviennent dangereux pour notre sécurité. Voici un résumé très général de la durée d'utilisation d'un équipement d'escalade, même s'il semble en bon état.

Matériel d'escalade : combien de temps puis-je continuer à l'utiliser ?

L'une des questions les plus fréquemment posées par les grimpeurs est celle de la longévité et de la durabilité du matériel. Il faut savoir que ces deux termes, longévité et durabilité, bien qu'étroitement liés, ne peuvent pas toujours être utilisés comme synonymes car ils représentent deux concepts différents, surtout lorsqu'il s'agit de matériel d'escalade ou d'alpinisme.

Lorsque nous parlons de longévité, nous faisons référence à la capacité d'un produit ou d'un matériau spécifique à vieillir sans perdre les qualités auxquelles il est destiné. Ainsi, un pantalon en polyamide qui n'a pas été sorti de l'armoire peut conserver ses qualités presque intactes car, même s'il y a eu une dégradation imperceptible, les exigences à l'égard de ce vêtement ne sont pas très élevées. Par contre, une corde d'escalade également en polyamide devra être jetée après un certain temps depuis sa fabrication même si elle n'a pas été sortie de son sac car, en tant que matériel de sécurité, ses exigences sont énormément plus élevées que celles d'un vêtement.

La durabilité est un concept similaire qui prend également en compte le matériau et le temps d'utilisation, mais qui est déterminé par l'état dans lequel se trouve le produit. En reprenant les mêmes exemples, un pantalon troué par l'usure peut continuer à être utilisé au-delà des convenances esthétiques, alors qu'il serait dangereusement imprudent d'utiliser une corde qui a subi une coupure dès la première journée d'utilisation. La corde n'a pas atteint sa longévité maximale, mais la partie coupée ne doit plus être utilisée.

Barrabes
Le soin apporté au matériel prolonge sa durée de vie

Il ressort clairement de ces définitions et des exemples utilisés que lorsque la variable de sécurité est ajoutée aux termes longévité et durabilité, ceux-ci sont considérablement réduits. En effet, les produits d'escalade sont constamment testés et obéissent à des réglementations rigoureuses auxquelles le produit doit se conformer tout au long de sa durée de vie utile, et le moindre compromis signifie que ces paramètres minimaux ne sont plus respectés.

La question est de savoir quelles sont ces conditions qui ont trait à la durée d'utilisation d'un équipement. Elles sont généralement liées à l'état physique du produit, mais parfois il s'agit simplement du temps qui s'est écoulé depuis la fabrication de l'article et qui implique qu'il doit être mis au rebut même s'il semble en bon état.

Marche à suivre pour vérifier le bon état de notre matériel

Le matériel d'escalade doit être vérifié en permanence. Nous devons toujours le faire avant de grimper, mais ce n'est pas non plus une mauvaise idée de le vérifier lorsque nous le rangeons dans son sac, afin de détecter tout défaut que notre équipement pourrait présenter et, de cette manière, d'anticiper la réparation ou le remplacement qui pourrait s'avérer nécessaire et de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de repartir grimper.

Contrôle visuel

C'est le contrôle le plus simple. Les cordes présentant beaucoup de fils lâches, des coupures ou des déformations ne devraient plus être utilisées, et les épaisseurs qui ne correspondent pas à celles indiquées dans la fiche technique devraient constituer un avertissement. Les couleurs délavées sur les cordes et les parties textiles des baudriers sont également une indication d'une longévité dépassée ou d'une perte de résistance due aux rayons UV.

Sur le matériel rigide tel que les mousquetons, les appareils d'assurage ou les casques, toute érosion, impact, bosse ou zone déformée doit nous alerter sur le fait que quelque chose cloche. Il est rare que nous ne remarquions pas qu'un matériel rigide ait subi de dommages, mais il arrive qu'un choc lors d'une chute ou lors du transport d'un équipement suspendu puisse endommager des éléments sensibles, tels que les casques lorsqu'ils sont portés à l'extérieur du sac à dos ou suspendus au harnais.

Contrôle tactile

Si l'inspection visuelle permet de vérifier rapidement toute anomalie susceptible d'affecter la sécurité, l'inspection tactile fait de même, mais de manière plus fine. Elle est particulièrement nécessaire pour les articles textiles tels que les cordes ou les harnais, où les changements de densité du matériau peuvent passer inaperçus au premier coup d'œil.

Barrabes
Il est toujours prudent de vérifier le matériel avec les yeux et les mains avant de le ranger.

Dans le cas des cordes, le fait de les lover lentement et de prêter attention au passage de la corde dans la main peut nous donner beaucoup d'informations sur l'état dans lequel elles se trouvent, en accordant une attention particulière aux extrémités, qui sont l'une des zones les plus susceptibles d'être endommagées, étant donné que c'est la zone qui reçoit le plus de chutes et où l'on fait le plus souvent les nœuds. Si vous souhaitez en savoir plus sur comment entretenir les cordes et le matériel textile d'escalade, vous pouvez suivre le lien où vous verrez toutes les étapes pour l'entretien et le lavage des cordes et des anneaux de sangle.

L'inspection tactile est également utile pour les dispositifs comportant des pièces mobiles, tels que les bloqueurs, certains dispositifs d'assurage et les friends, où l'on peut vérifier si toutes les pièces s'articulent correctement et voir s'il y a un besoin d'entretien ou de réparation. Sur ce dernier point de l'entretien et la maintenance du matériel d'escalade en métal nous vous proposons un article que nous vous invitons à relire pour augmenter la durabilité de votre matériel.

Durée de vie de l'équipement d'escalade

Normalement, nous ne devrions pas nous préoccuper de la dégradation du matériel, car nous supposons qu'il est stocké dans des conditions exquises (propre, sec, avec de l'espace ainsi qu'une ventilation et à l'abri des sources de lumière et de chaleur) et, dans ce cas, la plupart des matériaux synthétiques peuvent durer des décennies sans perdre de leur résistance. Toutefois, nous avons déjà mentionné que lorsque nous introduisons le facteur de sécurité dans cette variable, les choses changent. Lors d'essais en laboratoire et à l'aide d'instruments de précision appropriés, il a été détecté des pertes de résistance notables sur des éléments textiles dans des cordes et des sangles qui n'ont pas quitté l'entrepôt et qui n'ont pas été exposées à des éléments dangereux ; dans les matériaux textiles, le simple passage du temps affecte la résistance et ceci est un avertissement à la fois pour le magasin qui le vend et pour le consommateur qui l'utilise. Il ne faut donc pas acheter une vieille corde et continuer à l'utiliser après une période de temps acceptable.

Barrabes
Parfois, il n'est pas évident de savoir quand nous devons cesser d'utiliser un matériel.

Outre le temps, divers facteurs liés à un mauvais stockage ou à un mauvais transport, tels que les chocs ou la pression, l'humidité et la chaleur ou, en particulier dans le cas du polyamide, les rayons ultraviolets, ont un effet très négatif sur la durabilité du matériel.

L'humidité est un autre ennemi à éviter pour la préservation du matériel d'escalade : elle provoque l'hydrolyse du polyuréthane ou du polycarbonate, ainsi que la rouille sur les éléments métalliques et favorise la prolifération d'organismes qui détériorent les parties textiles de nos équipements. Lorsque cette humidité s'accompagne de conditions salines, la durée de vie est considérablement réduite.

Sous nos latitudes, nous devons nous méfier d'un autre ennemi invisible. La chaleur excessive peut modifier et même déformer les structures thermoplastiques de notre matériel d'escalade, un fait qui se produit en été dans les endroits fermés et exposés au soleil. Nous ne devrions donc jamais utiliser le coffre d'une voiture pour stocker en permanence notre matériel. Nous devrions également essayer de toujours chercher des endroits à l'abri du soleil direct lorsque nous sommes en voyage et que nous n'avons pas d'autre choix.

Cela étant, nous allons estimer la longévité de certains des équipements d'escalade les plus courants.

Cordes d'escalade et sangles

C'est l'un des éléments les plus étudiés et les plus spécifiés de notre équipement et pourtant la longévité indiquée n'est pas la même pour toutes les marques. Il est généralement admis qu'il existe une durée de vie utile qui est la somme entre la date de fabrication et la première date d’utilisation, et de la première date d’utilisation jusqu'à ce qu'il soit opportun de la retirer. Le premier délai est appelé temps de stockage et est généralement assumé par le fabricant et le magasin ; le second est appelé temps d'utilisation et est assumé par la personne qui achète la corde ou la sangle. Habituellement, la somme des deux temps, stockage et utilisation, ne dépasse pas 10 ans de vie utile (5 ans de stockage avant la première utilisation et 5 ans d'utilisation) bien que ce temps, comme toute estimation, doive être corrigé à la baisse en fonction des circonstances d'utilisation de la corde.

Il n'est jamais bon d'utiliser une corde en mauvais état et cela, bien qu'évident, ne semble pas préoccuper la communauté des grimpeurs, qui a tendance à prolonger l'utilisation des cordes au-delà de la durée maximale d'utilisation recommandée et de l'évaluation objective de leur état. Consultez la fiche technique pour connaître la durée de vie de votre corde et respectez-la pour votre sécurité et celle de votre cordée.

Baudrier d’escalade

Bien que les cordes ne soient fabriquées qu'en polyamide (parfois certaines d'entre elles ont une gaine en polyester); les harnais, bien qu'ils soient principalement composés de polyamide, présentent souvent une combinaison de matériaux divers allant du polyester à l'UHMWPE (polyéthylène à haut poids moléculaire), en passant par les éléments métalliques des boucles.

Les baudriers montrent généralement leurs faiblesses au niveau des points d'encordement. L'inspection visuelle et tactile est essentielle dans ces cas et nous ne devrions jamais continuer à utiliser un harnais qui a montré des signes d'usure. Parfois, les fabricants facilitent les choses et incorporent des indicateurs d'usure dans les harnais, quelques fils différenciés du reste du baudrier qui se trouvent à l'intérieur et apparaissent lorsque l'usure peut déjà affecter la sécurité.

On peut dire qu'il ne faut pas utiliser un harnais plus de 5 ans après sa première utilisation. Cependant, l'expérience a montré que la sueur, la saleté et surtout l'usure causée par le frottement contre la roche et le matériel, ainsi que l'abrasion de la corde, conduisent à recommander d'arrêter d'utiliser un baudrier dans un délai plus court si l'utilisation a été d'une intensité moyenne ou élevée.

Casques d'escalade

Constitué de polystyrène expansé et de matière plastique ABS dans la plupart des modèles ou en polypropylène expansé et en polycarbonate pour les casques haut de gamme. Les casques sont l'un des éléments essentiels de la sécurité passive et sont souvent mal entretenus car ils font partie des pièces individuelles les plus volumineuses et sont donc souvent transportés à l'extérieur des sacs, ce qui les expose aux chocs et aux frottements.

De par leur nature même, il est fréquent qu'ils présentent certaines marques d'utilisation qui ne sont généralement pas inquiétantes, telles que des rayures ou de petites déformations, mais qu'il convient de surveiller car elles peuvent être le début d'une détérioration ultérieure. Par ailleurs, les autocollants et les matériaux adhésifs peuvent endommager et affaiblir les coques en polycarbonate (c'est plus difficile sur les coques en ABS), c'est pourquoi nous recommandons de ne pas placer d'autocollants sur les casques, à moins qu'ils ne soient fournis par le fabricant.

Bien que de nombreux fabricants recommandent de changer de casque à partir de 3 ans, si nous ne les utilisons pas de manière intensive, un moment approprié pour changer de casque peut se situer entre 5 et 7 ans, tant qu'ils ne présentent pas de déformations évidentes ou d'autres problèmes d'intégrité, auquel cas le remplacement doit être immédiat. Toutefois, les casques en polypropylène expansé (EPP) ont tendance à être plus durables. La longévité des casques dépend donc d'une part de leur état et d'autre part du matériau dans lequel ils sont fabriqués.

Équipement d'escalade en métal

Le matériel métallique est une particularité de l'escalade et tient en une phrase : la durée de vie n'est pas limitée pour les équipements métalliques. Cela signifie que tout élément métallique peut être utilisé indéfiniment s'il n'a pas subi de dommages ou de défaillances au niveau de ses mécanismes, car les métaux utilisés dans les équipements d'escalade ne perdent pas leur résistance avec le temps.

A partir de cette affirmation, il faudrait commencer à énumérer les exceptions telles que les ruptures dues à la fatigue lors de sollicitations cycliques, les engrenages et les pièces mobiles qui se déréglent, l'usure due au frottement avec les éléments mobiles tels que la corde, etc. Ainsi, malgré la durabilité apparemment éternelle des pièces métalliques de l'équipement d'escalade, le soin qui doit être apporté à ces pièces est de la plus haute importance.

L'érosion produite par le passage continu de la corde, qui entraîne aussi parfois de petites particules de sable, crée à la longue des rainures dans les appareils d'assurage et les descendeurs, les anneaux et les mousquetons et tout autre type d'élément métallique sur lequel la corde glisse. Ces rainures sont normales et ne posent pas de problème lorsqu'elles sont peu profondes, mais lorsqu'elles sont très prononcées et créent des arêtes vives, il est temps de cesser d'utiliser ce mousqueton, ce descendeur ou cet assureur.

Ainsi, contrairement aux éléments textiles tels que les cordes ou les sangles, qui se dégradent même dans les meilleures conditions de conservation, la durabilité du matériel d'escalade en métal serait illimitée en fonction de l'utilisation et des conditions environnementales, généralement l'humidité, ainsi que l'usure due à l'utilisation.

Nous espérons que cet article vous a intéressé. Si vous avez des doutes sur ce sujet ou sur toute autre question relative à la montagne, nous nous ferons un plaisir de vous aider, tant dans nos magasins physiques que sur notre site web. Nous vous attendons !

Articles plus récents

Laissez vos commentaires

Soyez le premier à commenter cet article.